Navette XSA

X
TELECHARGER IMPOSSIBLE D'EDITER
0000175

Téléchargements

0
1
2
3
4
5
Mis à jour le 26/06/2015 à 18:23:54
Mis en ligne le 26/06/2015 à 14:22:29
x335 Version : 1.0.4
  • Equipage : 4
  • Nombre de parts : 122
  • Masse : 202 (t)
  • Delta-V : 0 (Kn)
  • Vitesse max (Atmo) : 0 (m/s)
  • Altitude max (Atmo) : 0 (m)
Note moyenne :
Il n'y a pas de mods sur ce craft
Il n'y a pas de tags sur ce craft
Attention, bien que j'ai tout fait pour rendre son pilotage simple, un certain niveau est requis pour piloter cette Navette ! Et si vous ne l'avez pas, prenez la quand même, elle va bien vous entraîner 



Caractéristiques :
Coût de lancement : 172 742 + prix de la charge utile
Coût récupérable : 126 920 + fuel et monopropellant restants 
Soit un lancement à environ 45 822 (+ prix de la charge utile - fuel et monopropellant restants)

La charge utile doit s'attacher par le bas avec un strut la reliant à l'avant de la bay. J'estime la charge utile maximum à 12 - 15t (j'ai placé 10t en orbite en étant très large), n'oubliez pas qu'au passage vous pouvez emmener 3 touristes !



Bien ! Vous êtes désormais sur le launchpad avec cette chose énorme qu'est la Navette. Il est temps de décoller : moteurs à fond, SAS activé, on presse espace et c'est parti ! La Navette va se pencher légèrement en avant puis se redresser, c'est normal. Profitez de ces 30 secondes pendant lesquelles vous n'aurez rien a faire, les temps de répit sont plutôt rares... 

Arrivé à 2000m il va falloir vous pencher (attention puisque la Navette a subi une rotation dans le VAB, il ne faudra donc pas appuyer sur "d" mais bien sur "z"). Placez vous donc à environ 70° d'angle puis stabilisez la Navette. Surveillez le niveau de carburant dans le deuxième réservoir orange, vous devriez passer les 10 000m ainsi que le mur du son à peu près en même temps qu'il finisse de se vider.



Il y a désormais 2 possibilités de piloter, l'une plus simple mais moins efficace que l'autre.

La première méthode (la plus simple) consiste, au moment où le troisième réservoir orange commence de se vider, à se pencher plus intensément (vers 50°) puis jouer avec la touche "z" pour maintenir la Navette, puisque son nez va se relever tout seul. Cela vient du fait que pour un décollage équilibré il a fallu ajuster les thrust limiter des deux moteurs pour que le TWR de la navette corresponde au TWR du réservoir externe. La navette pompe le carburant du réservoir, elle ne perd pas de carburant donc pas de masse, donc son TWR ne varie pas, alors que celui du réservoir augmente au fur et à mesure qu'il se vide. Cela entraîne la rotation qu'il faut contrer. Essayez de rester au maximum dans le prograde en tapotant puis maintenant la touche "z". A un moment, la rotation deviendra impossible à contrer, la solution est simple : larguez le réservoir, son moteur ainsi qu'une bonne dose de séparatrons vont l'éloigner tranquillement de la Navette Vous pouvez continuer votre ascension et orbiter. Petite astuce : vous pouvez remettre le thrust limiter du moteur de la Navette à fond désormais.
La deuxième méthode (un peu plus complexe) consiste quant à elle à ajuster les thrust limiter manuellement pour que les deux TWR restent équilibrés. Cela demande plus de finesse, mais vous permettra de consommer entièrement le carburant du réservoir et donc de gagner un peu de DV. Lorsque vous larguerez le réservoir, même chose, repassez le thrust limiter à fond et mettez vous tranquillement en orbite.

Vous voilà en orbite ! Selon la hauteur ainsi que la charge utile, il vous reste plus ou moins 400 - 800 de fuel.



Voyons maintenant les Action Groups :
Le 1 vous permet d'ouvrir/fermer le port de docking situé à l'avant
Le 2 quant à lui ouvre et ferme les bays (et déploie l'antenne située à l'intérieur)
Le 3 est plus spécial. Il permet de désactiver/réactiver les RCS ports situés sous le nez. Ces RCS ports ne serviront qu'en cas de déséquilibre de la Navette qui empêcherait de relever correctement le nez lors de l'atterrissage. Je n'ai pas très bien compris comment il fallait faire pour qu'il fonctionne correctement mais il me semble qu'avant de l'activer il faut impérativement avoir le RCS activé ainsi que faire une légère rotation vers le haut (la rotation qui utilise justement ces RCS ports) avant d'activer l'Action Group.



Faites tout ce que vous avez à faire en orbite (essayez de garder un peu de carburant, ne serait-ce que 50 unités, quitte à passer un peu de temps au RCS !), puis il sera temps de rentrer ! Mais j'ai deux mauvaises nouvelle : premièrement le KSC est assez difficile à viser, et quand bien même vous y arriveriez, la Navette va se retourner et exploser dans l'atmosphère. Heureusement je suis là pour vous, alors les deux problèmes ont deux solutions (c'est beau !).

Atterrir au KSC : vous avez une image dans la galerie qui montre le lieu ainsi que la hauteur du periapsis. Ne vous en faites pas si ce n'est pas très précis, n'oubliez pas que la Navette possède des freins ainsi qu'un moteur et beaucoup de portance pour ajuster à la fin !

Ne pas exploser et mourir brûlé à 2000m.s-1 :Il va falloir ajuster le centre de masse par rapport au centre de portance ! Malheureusement, puisqu'ils ne sont pas visibles en vol, il va falloir le faire au feeling, mais ne vous en faites pas, dites-vous bien que je ne me suis jamais retourné en plaçant parfois des quantités de fuel au pif. Typiquement, pour mes tests, je rentrais avec 650 de fuel environ, je plaçais environ 375 dans le réservoir avant ainsi que la quantité d'oxydizer correspondante (encore une fois on s'en fout d'être précis !). Si vous n'avez que très peu de fuel restant (vous vous souvenez je vous ai dit de garder même seulement 50), placez en 40 dans le réservoir avant (et l'oxy), ça devrait le faire (je ne garantis rien, je n'ai jamais eu si peu de carburant).



Vous êtes prêts à rentrer dans l'atmosphère !
C'est très clairement la partie la plus difficile. Activez les freins des le début pour être sûr de ne pas les oublier, puis placez vous bien sur l'axe des 90, avec entre 0 et 10° d'angle (je recommande 5° environ). Au départ la Navette sera stable, mais vers la fin de la réentrée, lorsque l'atmosphère sera dense, elle va être un peu déséquilibrée. Attention, si vous levez trop le nez (>12/13°), elle va partir en saltos. Mais le pire, c'est sur l'autre axe, toute déviation >1° lui fera faire des tours sur elle même. C'est ce moment qui est difficile et qui va bien vous entraîner, tant au niveau des doigts que du mental .



Normalement, le KSC n'est plus très loin. Ajustez avec les freins et le moteur, puis vous devriez vous poser sans trop de difficultés. Si vous avez des problèmes pour relever le nez, n'oubliez pas les RCS ports que vous avez désactivés tout à l'heure !



Bon courage à ceux qui vont tenter l'expérience et bonne chance ! N'hésitez pas à abuser du F5/F9 et dites-vous bien que le command pod est très solide, vous Kerbals n'ont que peu de chances d'y rester 





Gallerie d'images

Note

Vous devez vous connecter pour pouvoir voter.

Commentaires

Posté le 10/07/2015 à 00:42 par
CorbenD